Le pouvoir de la visualisation
27 décembre 2020

Une pensée peut impacter votre corps, jusqu’à vos cellules.

                 Pour bien comprendre impact de la visualisation sur votre esprit et votre corps, je vous propose de commencer par une visite guidée de votre cerveau: Une information vous arrive (de l’extérieur), ou une pensée (à l’intérieur). Cette pensée est d’abord filtrée, suivant notre carte du monde, c’est à dire la perception propre à chacun de percevoir ce qui nous entoure. En effet, nous percevons le monde à travers nos filtres neurologiques, à travers la culture et la société dans laquelle nous évoluons, notre éducation, nos croyances sur le monde, nos valeurs. Ces références internes filtrent donc l’information, qui est encodée dans le système hypothalamo-limbique cérébral (mémoire, apprentissages, comportements, etc.) Cette information passe ensuite par l’hypothalamusqui la transforme en molécule messagère. On parle de transduction. Les neurotransmetteurs, les hormones, les immunotransmetteurs, sont des exemples de molécules messagères… Ils sont capables d’interagir entre eux. Les molécules messagères encodent notre mémoire, nos émotions, nos apprentissages et nos comportements en schémas extrêmement personnels et individualisés relatifs à notre vécu et, jusqu’à un certain point, elles peuvent aussi utiliser ces schémas appris pour moduler tous les systèmes de notre esprit et de notre corps qu’on dit « auto-régulés ». Ces molécules suivent leurs chemins jusqu’au niveau moléculaire, au sein de chaque cellule vivante du corps !

Un cas concret: visualisation, musculation et apprentissages.

                  De nombreuses études ont démontré le pouvoir de la visualisation sur le corps. Je vous propose un cas concret: Une équipe de chercheur de l’université de l’Ohio ont soumis 44 adultes à une expérimentation: 29 personnes ont été plâtrés au poignet, de la fin de l’avant-bras jusqu’aux doigts. Les 15 autres ont joué le rôle de groupe de référence. Parmi les plâtrés, 14 individus ont dû exécuter des exercices mentaux en imaginant qu’ils contractaient très fort les muscles de leur poignet. Les 15 autres plâtrés étaient laissés libre de leurs faits et gestes. Résultat : à l’issue des 4 semaines, une fois les plâtres retirés, tous les plâtrés avaient perdu de la force musculaire au poignet par rapport au groupe de référence, mais pas dans les mêmes proportions. Le groupe des 14 soumis aux exercices mentaux ont vu leur force décliner de 24 %, tandis que les 15 autres affichaient une perte de force de 45 %, soit une différence d’environ 50% entre les deux groupes. Une véritable réussite dans la recherche sur l’action directe du cortex et de la pensée consciente sur le corps, un domaine scientifique à peine émergeant, qui pourrait déboucher sur une panoplie de nouvelles thérapies cognitivo-corporelles.

            La visualisation est ainsi couramment utilisée dans le domaine sportif (préparation physique, musculation, répétition d’un mouvement technique), mais aussi dans le cadre des apprentissages moteurs d’une manière générale. La visualisation est donc d’une aide précieuse pour apprendre à jouer d’un instrument ou pour accélérer une rééducation.

La visualisation en hypnose

             Bien que cela puisse sembler curieux, le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé. Il ne fait donc pas la différence entre ce qui se passe à l’intérieur ou à l’extérieur de vous. Si la visualisation en hypnose peut vous aider à atteindre un objectif du type apprentissage,  préparation mental et physique…  elle va aussi plus loin que ça.

           L’état modifié de conscience permet de mettre le mental de côté, afin de rencontrer des parties plus profondes de vous même. Par exemple, si j’ai une peur dont je souhaite me libérer, l’hypnose va me permettre de visualiser cette peur. De lui rendre visite, de la personnifier, de négocier avec elle, de la transformer, afin de changer le rapport que j’entretiens avec elle. C’est valable pour n’importe quelle partie de nous avec laquelle nous sommes en conflit, ou non. Il est important de comprendre que ces parties de nous ne nous veulent aucun mal. Leurs buts étant de nous protéger à tout prix, elles finissent par nous saboter, étant alors la source d’émotions négatives dont nous ne comprenons pas le sens. La visualisation est un outil puissant qui vous permet de modifier des comportements qui nous échappent et nous empêchent d’être nous-même, en nous aidant à modifier nos schémas de pensée.

Autres Articles…

L’enfant intérieur

L’enfant intérieur

       L’enfant intérieur, c’est l’ensemble de nos perceptions d'enfants qui se sont logées dans notre Inconscient jusqu’à l’âge de 6-8 ans. C’est également tout ce que nous avons appris sur ce qu’était un enfant par le biais de l’éducation, la télévision, etc....

La Conscience

La Conscience

    La grande Conscience, c'est ce que Platon appelait l'âme immortelle. C'est l'esprit intelligent et conscient de Max Planck, le papa de la physique quantique. La Conscience ne correspond à aucun champs physique observable connu à l'heure actuelle, et pourtant,...